Bien-être
Nutrition

Carnet de bord de Serge Hutte, épisode 2 : « Nous cuisinons sur mesure pour aider les coureurs à affronter les étapes difficiles »

L’alimentation est cruciale pour accompagner la performance des cyclistes, notamment lors des épreuves les plus difficiles. Pour les étapes en Savoie et Haute Savoie, les chefs Elior ont préparé des repas très spécifiques pour les cyclistes du Team TotalEnergies. Retrouvons Serge Hutte et son équipe pour nous raconter les coulisses de la course.

Quels ont été les enjeux des étapes 7, 8 et 9 d’un point de vue nutritionnel ?

Serge Hutte Ces trois étapes se sont déroulées en haute montagne. Nous avons donc travaillé avec notre nutritionniste à élaborer des menus très adaptés, afin d’accompagner la performance des coureurs lors de ces courses sur un terrain accidenté. Pour les aider à réaliser cet effort intense, les repas sont très pauvres en fibres et nous augmentons la part de féculent. L’objectif est d’optimiser leur dépense énergétique durant ces courses.

Ces trois étapes se sont déroulées en haute montagne. Nous avons donc travaillé avec notre nutritionniste à élaborer des menus très adaptés.

Serge Hutte - Chef Elior 

Après ces étapes, comment avez-vous aidé les coureurs à récupérer ?

SH La récupération après l’effort est en effet essentielle. Lors du stage au mois de mai dernier, les coureurs nous avaient expliqué qu’ils souhaitaient une collation chaude après la course. C’est ce que nous avons donc fait, et elle a été d’autant plus appréciée ces derniers jours que la météo a vraiment été mauvaise. À la fin de l’étape 9, à Tignes, il faisait 7 degrés : les cyclistes ont été ravis de manger un bouillon chaud avec nouilles de riz, des champignons et de la sauce soja. Heureusement que le soleil est revenu dès le lendemain pour tous nous réchauffer !

Cyclistes

Comment vous organisez-vous en cuisine pour répondre à ces attentes ?

SH C’est du sur-mesure et de la flexibilité en permanence pour nous trois en cuisine ! L’optimisation du temps dans une journée est par exemple très importante. Comme l’explique Jean-René Bernaudeau, manager du Team TotalEnergies, « une heure de gagnée aujourd’hui peut faire la différence à la fin de la course ». Après chaque étape, les coureurs sont massés avant de diner. Pour s’adapter à un emploi du temps chargé, après l’étape entre Albertville et Valence, nous avons par exemple proposé le diner directement dans le bus, au lieu du camion-nutrition, pour que les coureurs puissent gagner du temps.

C’est du sur-mesure et de la flexibilité en permanence pour nous trois en cuisine !

Serge Hutte - Chef Elior 

Commentaires(0)

Soyez le premier à commenter l’article!

Plus d'articles

My Diet
Catégorie
Nutrition

Un menu équilibré et sur-mesure pour les salariés Italiens

14 sep. 2021
Eat them to defeat them
Catégorie
Nutrition

Jouer sur l’humour pour convaincre les écoliers de manger plus de légumes au Royaume-Uni

10 sep. 2021
Nutri-Score
Catégorie
Nutrition

Déploiement du Nutri-Score : reportage dans un campus à Valbonne

03 sep. 2021