Bien-être
Nutrition

Le Nutri-Score fait son entrée à la cantine pour éduquer les enfants et les adolescents et mieux informer leurs parents

Dans les restaurants scolaires Elior, le Nutri-Score sera désormais adapté aux menus des enfants et adolescents. Grâce à une lettre et à une couleur, le Nutri-Score les informe sur la qualité nutritionnelle d’un produit.

Cette information nutritionnelle transparente et lisible permet de faire de la pédagogie auprès des élèves ou de leurs parents et de les accompagner à choisir une alimentation saine et équilibrée.

La composition du menu des enfants doit respecter leur équilibre alimentaire

Lorsqu’ils imaginent le menu des enfants, les diététiciens et diététiciennes prennent en compte plusieurs facteurs :

  • Les besoins des enfants et adolescents pour certains éléments nutritionnels spécifiques, tels que le fer, le calcium ou les acides gras essentiels (oméga 3), qui leur assurent les apports nécessaires à leur croissance.
  • La fréquence minimum d’apparition des crudités de légumes ou des fruits frais
  • Les textes de loi, qui imposent par exemple la mise en place d’un menu végétarien par semaine en restauration scolaire (loi Egalim)
  • L’équilibre alimentaire, à l’échelle d’un repas et à l’échelle de 20 repas successifs
  • La saisonnalité des produits
  • Le goût des enfants  pour s’assurer que les recettes soient appréciées des jeunes convives
  • Les contraintes techniques, comme les normes d’hygiène ou les moyens matériels dans les cuisines

Le Nutri-Score donne une information complémentaire pour faire les bons choix alimentaires

Une fois le menu constitué, le Nutri-Score permet d’apporter de la transparence sur la qualité nutritionnelle des menus servis à nos enfants. Le logo à 5 couleurs du Nutri-Score informe en effet sur la qualité nutritionnelle d’une recette ou d’un plat, chaque produit étant positionné sur une échelle à 5 niveaux allant du produit le plus favorable sur le plan nutritionnel (classé A) au produit le moins favorable sur le plan nutritionnel (classé E). La catégorie à laquelle appartient l’aliment est mise en exergue sur le logo par une lettre plus grande.

Cette information est donc facilement lisible et compréhensible par tous, et oriente le consommateur vers les nutriments et les aliments à favoriser (fibres, protéines, fruits, légumes, fruits à coque, huile d’olive, de colza et noix), et les nutriments à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres, sel).

Au vu des besoins spécifiques des enfants et adolescents, l’objectif n’est pas de choisir uniquement les produits classés A ou B et d’exclure les D et E. Par exemple, un plat classé A n’est pas toujours la meilleure option : même si le plat végétarien a un Nutri-Score plus favorable que le sauté de bœuf, le fer présent dans les produits carnés est mieux absorbé que le fer d’origine végétale. A contrario, un plat classé E n’est pas toujours à éviter : certains fromages sont souvent classés en D ou E de par leur composition nutritionnelle. Or, les fromages sont une source importante de calcium, et donc, même si ils sont plus riches en matière grasse, la grande quantité de calcium qu'ils contiennent couvre une bonne partie des besoins de l'enfant ou l'adolescent.

Pour leur bonne santé il est donc important de varier l’alimentation des enfants et adolescents. Leur alimentation doit intégrer tous les groupes d’aliments dans les proportions équilibrés, afin de couvrir de façon optimale leurs besoins nutritionnels. L’essentiel est de d’assurer un équilibre sur 20 repas consécutifs, et de comparer ensemble des produits semblables. Informer les jeunes et leurs parents sur l’apport nutritionnel des repas qu’ils consomment à la cantine permet ainsi de gérer leur équilibre nutritionnel à l’échelle de plusieurs repas.

Le déploiement progressif du Nutri-Score dans les cantines scolaires Elior

Dès la rentrée scolaire 2020, le Nutri-Score est affiché dans quelques établissements pilotes, avant d’être déployé dans l’ensemble des cantines opérées par Elior, en France, au cours de l’année scolaire. Ce déploiement progressif permettra d’adapter Nutri-Score aux menus des enfants, en lien avec l’ensemble des parties prenantes : les élèves, les parents d’élèves, les directeurs d’établissement et les pouvoirs publics.

La mise en œuvre se fera via un affichage de proximité dans les cantines des lycées, accompagné d’un dispositif d’information pour rappeler aux jeunes l’importance d’une alimentation variée qui allie besoins nutritionnels et plaisir. Pour les parents, il se fera via l’affichage de proximité à l’extérieur des établissements et à partir de janvier, cette information sera disponible sur l’application mobile d’Elior à destination des familles.

La presse en parle
  • Article dans le JDD - « La crise sanitaire ne sera pas l'occasion d'un pas en arrière mais en avant, promet Philippe ­Guillemot, directeur général d'Elior Group. La rentrée aurait pu nous amener à simplifier notre offre, mais le confinement a montré l'importance du repas chaud et surtout équilibré qui est pour beaucoup d'enfants le seul servi de la journée. On a constaté qu'il avait accentué la ­précarité ­alimentaire pour beaucoup d'enfants. Nous avons ­pleinement conscience que notre mission est un véritable levier d'action sociale. »
  • Article dans Le Parisien 

Commentaires(1)

payé

payé
Kouyate
16 septembre 2020

Plus d'articles

My Diet
Catégorie
Nutrition

Un menu équilibré et sur-mesure pour les salariés Italiens

14 sep. 2021
Eat them to defeat them
Catégorie
Nutrition

Jouer sur l’humour pour convaincre les écoliers de manger plus de légumes au Royaume-Uni

10 sep. 2021
Nutri-Score
Catégorie
Nutrition

Déploiement du Nutri-Score : reportage dans un campus à Valbonne

03 sep. 2021