Bien-être
Sécurité alimentaire

Un nez intelligent et connecté pour mesurer la qualité de l’air dans les écoles

Rubix
Quelques jours avant la rentrée scolaire, l’une des priorités est de s’assurer de la santé et du confort des enfants et des enseignants en classe. C’est l’objectif de ce capteur qui mesure en temps réel la qualité de l’air dans un environnement fermé. Une innovation testée avec succès dans une école, et d’autant plus pertinente et attendue dans le contexte sanitaire actuel.

Un objet connecté pour limiter les risques sanitaires

L’aération des lieux clos (classe, sanitaire, cantine…) est devenue essentielle pour limiter les risques de propagation de virus. C’est pourquoi Elior Services, en partenariat avec la start-up Rubix, a développé un objet innovant afin de garantir, entre autre, une meilleure qualité de l’air dans les écoles.

Mais ce capteur possède d’autres atouts et ne se restreint pas à la seule lutte contre la propagation de virus. Il permet également :

  • Une meilleure aération de la salle pour éviter les effets négatifs du confinement : réduction des risques de développer des allergies ou de l’asthme et limitation de la propagation des virus.
  • L’identification des pics de mauvaises odeurs sur la journée, afin d'adapter et d’optimiser la prestation de nettoyage (fréquence, créneaux, produits de nettoyage).
  • L’identification des niveaux optimaux en termes de confort (température, hygrométrie, niveau de bruit).
  • La détection d'incidents ou d’événements anormaux (bagarre, enfant enfermé dans les toilettes, cigarettes,…)

Une phase de test réussie dans une école

Le capteur Rubix est testé depuis plusieurs mois dans l’école de Vieux Condé. Dans les toilettes de l’école, l’objectif est de collecter des données sur la qualité de l’air, les odeurs, les nuisances sonores, la température et de vérifier l’innocuité des produits de nettoyage. Le suivi se fait en temps réel et permet à Elior Services d’adapter sa prestation pour améliorer la qualité de l’environnement des enfants.

L’idée est de remédier à la non-fréquentation des toilettes, un véritable enjeu de santé publique puisque 81% des enfants se retiennent à l’école (source : Étude « Les sanitaires dans les établissements du second degré » (2013) - Observatoire national de la sécurité et de l’accessibilité des établissements scolaires). Plusieurs facteurs expliquent ce comportement : les mauvaises conditions d’hygiène mais également la vétusté, la déficience, l’absence des équipements, et pour finir, le manque d’intimité et de tranquillité. Cela n’est pas sans conséquence sur leur santé. En effet d’un côté physiologique, 70% des élèves se plaignent de douleurs au ventre lorsqu’ils se retiennent car cela développe des pathologies urologiques et digestives. D’un côté psychologique, 64% des élèves expliquent que cela les empêche de se concentrer en classe. De la même manière, l’insalubrité des toilettes génère aussi du stress et de l’anxiété. 

Un déploiement plus large dans les écoles et autres lieux de vie

Cette phase de test a permis de démontrer concrètement les capacités du capteur. En le proposant aux écoles, Elior Services les accompagne à respecter les mesures gouvernementales en matière de qualité de l’air. L’objectif est de le proposer dans un premier dans les écoles et d’élargir ensuite la cible. En effet, demain ce sont les hôpitaux, les bureaux, les cinémas, les restaurants, les centres commerciaux… qui pourront s’équiper afin de proposer des environnements plus sains et confortables.

Ce projet innovant s’inscrit dans la démarche de transformation et d’innovation du groupe Elior pour prendre soin des environnements de ses clients.

Commentaires(0)

Soyez le premier à commenter l’article!

Plus d'articles

France Franco
Catégorie
Nutrition

France Franco : « J’ai proposé des plats simples, équilibrés, savoureux, ayant chacun un bénéfice pour la santé»

25 oct. 2021
Repas végétarien
Catégorie
Nutrition

Sensibiliser les convives à une alimentation plus végétale

18 oct. 2021