Communautés
Développer les compétences

Vincent Bohelay, directeur emploi Elior : « la promotion de la mobilité dans notre politique de ressources humaines est historique »

Dans une activité où la saisonnalité est importante, la mobilité interne est un enjeu fort. Chez Elior, qui se fixe l’objectif de compter 70 % de managers issus de la promotion interne en 2025, elle représente aussi l’opportunité de construire des parcours variés pour évoluer rapidement.

Vincent Bohelay, directeur emploi Elior, nous explique comment s’organise cette mobilité, en s’appuyant sur la puissance de la plateforme Andjaro et sur l’écoute des managers et responsables RH.

Avant la crise de la Covid-19, on ne faisait pas de détachement du secteur entreprise vers le secteur santé. Désormais c’est possible.

Vincent Bohelay, directeur emploi, Elior

Comment s’organise la mobilité chez Elior ?

VB La promotion de la mobilité dans notre politique de ressources humaines est historique. Beaucoup de personnes sont détachées, les collaborateurs sont envoyés en renfort dans d’autres activités en cas de besoin. Depuis 3 ans, nous utilisons Andjaro sur plusieurs milliers de sites français. Cette plateforme analyse les besoins des sites et les ressources disponibles et propose un matching. Trois paramètres sont pris en compte. 

D’abord, la localisation : le temps de trajet habituel du collaborateur doit être à peu près équivalent. Ensuite, le savoir-faire. Nous avons élaboré une table de correspondance des métiers. Un cuisinant va se voir proposer un autre poste de cuisinant. Un manager, une mission de manager. Enfin, l’autre paramètre, c’est la mobilité entre entités. Avant la crise de la Covid-19, on ne faisait pas de détachement du secteur entreprise vers le secteur santé. Désormais c’est possible. Après le matching, les collaborateurs reçoivent un SMS leur indiquant leur nouvelle mission. Une fois que le collaborateur a accepté sa mission, le processus de validation commence et il reçoit une convention de détachement détaillée.

Avec la crise sanitaire, comment vous êtes-vous adapté ?

VB Pendant le premier confinement, beaucoup de sites en entreprises et en restauration scolaire ont fermé, donc nous avions de nombreux collaborateurs en activité partielle. Dans le secteur santé, au contraire, les besoins étaient énormes, mais l’outil n’y était pas encore déployé. On a donc développé un nouveau paramétrage pour permettre une mobilité vers la santé. Mais un outil reste un outil, il ne peut pas avoir réponse à tout. Dans ce contexte particulier, on a appelé personnellement les collaborateurs concernés. Les coordonnateurs emplois, les responsables RH et les managers se sont mobilisés pour pouvoir leur expliquer le contexte de leurs nouvelles missions dans le secteur santé. On a su s’adapter très vite.

Quels sont les bénéfices d’un outil comme Andjaro pour Elior ?

VB La crise sanitaire actuelle a démontré l’importance de cet outil. En 2020, sur 74 900 jours de détachement, 40 % ont été réalisés grâce à Andjaro. En Île-de-France en particulier, c’est un outil très précieux. Avec 1 000 restaurants et plusieurs milliers de collaborateurs, Andjaro permet d’optimiser les temps de trajet. C’est un vrai gain de temps et d’efficacité.

Pendant la crise sanitaire, il y a eu un très grand élan de solidarité et une volonté d’entraide : tous ont répondu présents face aux besoins du secteur santé. 

Vincent Bohelay, directeur emploi, Elior

Qu’est-ce qui motive les collaborateurs ? 

VB Nous avons constitué une base de volontariat, en plus des collaborateurs en reclassement. De nombreux collaborateurs sont partants pour découvrir d’autres lieux et d’autres missions. Pendant la crise sanitaire, il y a eu un très grand élan de solidarité et une volonté d’entraide : tous ont répondu présents face aux besoins du secteur santé. 
La restauration en entreprise est très différente de celle en Ehpad. Une fois passée la première appréhension liée à la découverte d’un nouvel environnement de travail, les retours ont été très positifs. Cela nous apporte beaucoup d’espoir pour notre politique de mobilité à long terme.

Commentaires(0)

Soyez le premier à commenter l’article!

Plus d'articles

Vincent Gendrot, DG d’Ansamble : « Nous sommes conscients des enjeux sociaux et environnementaux à relever à moyen terme »

01 sep. 2021
aleph tea

Soutenir les initiatives solidaires portées par les collaborateurs Elior : illustration avec l’engagement de Maria Dolores Aparicio en Espagne

21 juil. 2021
L'économe

Elior Solidarity soutient le projet de conserverie mobile de l’association l’économe pour limiter le gaspillage alimentaire

19 juil. 2021