Communautés
Impact local

Le rôle social essentiel de la restauration collective

Cantine scolaire
Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, publiait en juin 2019 un rapport intitulé : Un droit à la cantine scolaire pour tous les enfants. Ce rapport met en avant l’importance d’offrir une restauration saine, équilibrée et à cout modéré à tous les enfants en France.

Une ambition que partage Elior, acteur leader de la restauration collective en France, et restaurateur pour les plus jeunes dans les crèches et les écoles, mais également pour les adultes en entreprise et les plus âgés dans les maisons de retraite.

Le rapport du Défenseur des droits

Le Défenseur des droits avait publié ce rapport en juin 2019 après avoir constaté que l’accès à la restauration scolaire, parfois difficile pour les enfants des familles à revenus modestes pénalisés du fait de tarifs élevés, reste souvent entravé par de véritables discriminations.

Les constats de son rapport :

  • Augmentation du nombre d’enfants à la cantine en primaire : 7 enfants sur 10 fréquentent la cantine.
  • Importance de la cantine pour les plus pauvres : il peut s’agit du seul repas complet et équilibré de la journée.
  • Accès à ce service public est fragilisé par la pauvreté croissante sur le territoire.
  • Inégalités d’accès renforcées par la fracture territoriale : poids des communes qui sont libres de mettre en place ce service dans les collèges/lycées.
  • Inégalités des tarifs selon les communes.
  • Inégalités des offres selon les communes (bio, circuits courts …).
  • Inégalités d’accès à ce service en raison de discriminations (handicap, milieu social …).

Voici les recommandations préconisées dans le rapport :

  • Adapter et proportionner le service de cantine au nombre d’enfants scolarisés.
  • Mettre fin aux discriminations dans l’accès à la cantine.
  • Faire de la tarification un outil au service du droit à la cantine pour tous.
  • Réfléchir à l’adaptation des menus à toutes les prescriptions (médicales, religieuses).
  • Amorcer une réflexion sur l’évolution du statut du service public de restauration scolaire.

Ces constats et recommandations restent d’actualité dans le nouveau rapport annuel publié en juin 2020. La défense et la promotion de l’intérêt supérieur et des droits de l’enfant passent par l’accès à l’éducation et à la cantine scolaire.

La mission de la restauration collective

Le contexte économique et social vécu depuis le début de la crise du Covid-19 a souligné davantage ces disparités. Pendant la crise, dans de nombreux quartiers, le confinement et les fermetures d’écoles, ont privé de trop nombreux enfants de leur seul repas complet de la journée.

 

C’est pourquoi la mission sociale de la restauration collective doit être réaffirmée. Les acteurs de la restauration collective jouent un rôle fondamental en proposant au plus grand nombre, à l’école comme en entreprise, des repas sains, équilibrés et à cout modéré. Les enfants consomment près de 140 repas par an à la cantine, qui devient un lieu essentiel d’éducation : éducation aux goûts, découverte de nouveaux produits, apprentissage de l’équilibre alimentaire, et sensibilisation aux enjeux de développement durable (lutte contre le gaspillage alimentaire, origine des produits…).

Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation souligne le rôle social de la restauration collective qui fournit des repas à un prix inférieur au coût réel de production. Le convive paye une part qui se situe généralement autour de 5 euros, le reste étant pris en charge par les collectivités ou les employeurs. De plus, en France, des textes réglementaires veillent à l’équilibre nutritionnel des repas sur une journée, sur une semaine, et même sur le mois, notamment en restauration scolaire (Paquet hygiène, PNNS 4, PNA 3, GEMRCN).

Dans d’autres pays, ce rôle de restaurateur social joué par les équipes Elior a également été souligné et renforcé durant la crise sanitaire des derniers mois :

  • Aux États-Unis, les équipes Elior North America ont été mobilisées pendant la crise pour continuer d’assurer ce service essentiel de restauration sociale aux côtés des populations les plus fragilisés (personnes âgées, enfants de milieux défavorisés).
  • En Espagne, Serunion a assuré la restauration de 18 000 élèves andalous boursiers durant toute la durée du confinement, et a ainsi contribué à lutter contre la précarité alimentaire.

Commentaires(0)

Soyez le premier à commenter l’article!

Plus d'articles

Vincent Gendrot, DG d’Ansamble : « Nous sommes conscients des enjeux sociaux et environnementaux à relever à moyen terme »

01 sep. 2021
aleph tea

Soutenir les initiatives solidaires portées par les collaborateurs Elior : illustration avec l’engagement de Maria Dolores Aparicio en Espagne

21 juil. 2021
L'économe

Elior Solidarity soutient le projet de conserverie mobile de l’association l’économe pour limiter le gaspillage alimentaire

19 juil. 2021