Planète
Impact carbone

Limiter l’impact carbone de nos activités

RSE
Le changement climatique et ses conséquences sont aujourd’hui au cœur des préoccupations d’une part croissante des citoyens de nombreux pays. Nous observons une véritable transition dans les habitudes de consommation et les modes de production, avec un impact positif sur la santé, l’environnement et l’économie.

L’activité de nos cuisines est étroitement liée à notre environnement (qualité des eaux, du sol, etc.) et ainsi directement confrontée aux évolutions du climat et aux adaptations du monde agricole.

C’est pourquoi, avec plus de 23 000 restaurants et points de vente répartis dans six pays, notre enjeu est de transformer nos modèles de production afin de limiter notre impact sur le climat. Nous mettons  en œuvre depuis plusieurs années des actions concrètes et adaptées au niveau local, car si notre approche en matière climatique est globale, elle prend également en compte l’impact de nos activités à l’échelle de chaque territoire.

La mesure de notre impact carbone

Mesurer avec exactitude l’impact de nos activités sur l’environnement est essentielle pour mettre en place des actions adaptées. C’est pourquoi Elior fait preuve de transparence et de pédagogie en proposant à ses client des outils et une méthodologie de mesure carbone de ses sites, et en affichant l’impact carbone des recettes dans les restaurants pour informer les convives.

Le pilotage efficace de nos actions sur le terrain permet d’obtenir une empreinte carbone par couvert, en France, alignée avec la moyenne nationale de l’ADEME : 2,67 kg CO2/repas. Par ailleurs, le Groupe a réalisé son bilan carbone sur l’ensemble de son périmètre élargi, incluant ses émissions directes et indirectes (scope 1, 2 et 3) :

  • Émissions directes (ou SCOPE 1) produites directement de nos sites (ex : gaz).
  • Émissions indirectes (ou SCOPE 2) liées à la production sur site (électricité par exemple).
  • Autres émissions indirectes (ou SCOPE 3), indirectement produites par les activités de l’organisation qui ne sont pas comptabilisées au 2 mais qui sont liées à la chaîne de valeur complète comme l’achat de matières premières.

Nos actions pour transformer nos modèles de production

Cette transition vers une économie bas carbone est possible via le développement de nos approvisionnements responsables, l’évolution de nos menus et le développement d'une économie circulaire.

Afin de réduire l’impact carbone de ses activités, Elior se donne les objectifs suivants :

  • Développer la part des approvisionnements labellisés et locaux. En 2019, 11,6 % des approvisionnements Elior sont labélisés.
  • Augmenter la part des recettes végétariennes. En 2019, 1 recette sur 6 est végétarienne dans le Groupe.
  • Sensibiliser l’ensemble de nos parties prenantes, à commencer par nos clients et nos convives. Il est de notre responsabilité de faire preuve de pédagogie sur les conséquences de leurs choix en toute transparence, sans se substituer aux experts ni politiques publiques.
  • Promouvoir les démarches agricoles réduisant l’impact carbone, comme Bleu Blanc Cœur en France.
  • Investir dans la recherche autour de l’affichage environnemental.

Commentaires(0)

Soyez le premier à commenter l’article!

Plus d'articles

Epône pommes locales

Du champ à l’assiette : des pommes locales pour les compotes des enfants franciliens

24 sep. 2021
Bio a pro

Produits régionaux : un ancrage local fort en région Auvergne-Rhône-Alpes

21 sep. 2021