Planète
Produits durables

Pommes et poires locales : un soutien sans faille d’Elior aux Vergers de Sennevières

Verger de Sennevières
Chaque année, Elior achète près de 300 tonnes de pommes et de poires auprès des Vergers de Sennevières, dans l’Oise. Un partenariat de long terme, basé sur la confiance et l’entraide.

Depuis cinq ans, Elior achète plus de 300 tonnes de pommes et poires auprès des Vergers de Sennevières pour les écoliers d’Île-de-France. Ces fruits sont livrés dans une quinzaine de cuisines centrales, comme Fresnes, Chelles, Liancourt ou Epône. « Nous sommes très satisfaits de ce partenariat avec Elior car le nombre de cuisines centrales livrées n’a cessé d’augmenter », explique Alexandre Prot, gérant des Vergers de Sennevières dans l’Oise. Alexandre Prot a repris l’exploitation familiale il y a sept ans. Labellisée Haute Valeur Environnementale niveau 3 et 100 % Vergers écoresponsables, son exploitation est engagée dans le respect de l’environnement et de la biodiversité. Ses pommes et ses poires sont pour la majorité vendues à des restaurants ou des magasins à moins de 100 kilomètres des champs où elles ont poussé. « Nous sommes ravis que les écoliers puissent se régaler avec des produits locaux. La démarche pédagogique est intéressante : on forme les futurs palais, avec des fruits de qualité cultivés à quelques kilomètres des cuisines ». 

Nous sommes ravis que les écoliers puissent se régaler avec des produits locaux

Au-delà des volumes importants, ce partenariat représente un autre avantage pour le gérant : la vente, au juste prix, de fruits ne respectant pas le calibre traditionnel et présentant un défaut de visuel. Ces fruits sont difficilement valorisables. « Grâce à Elior, nous avons trouvé un débouché pour vendre ces fruits, ensuite transformés en compotes de fruits pour les enfants », commente Alexandre Prot. Ce partenariat lui permet d’écouler près de 20 % de ses fruits hors calibres tout en restant rentable. « C’est très important pour nous ». 

Grâce à Elior, nous avons trouvé un débouché pour vendre ces fruits, ensuite transformés en compotes de fruits pour les enfants

Ce partenariat est solide, et cela s’est récemment vérifié de manière concrète. « Ce printemps, nous avions beaucoup de pommes à écouler du fait de ventes plus basses que d’ordinaire. Nous avons lancé un appel auprès d’Elior, qui a été relayé en interne ». Et le message a été entendu : les cuisines centrales ont augmenté leurs achats de pommes afin de soutenir économiquement les Vergers de Sennevières tout en cuisinant des recettes appréciées par les jeunes convives : compotes de pommes avec cassis ou fruits rouges. « Ce coup de main a été vraiment apprécié ! », conclut Alexandre Prot. 
 

Commentaires(0)

Soyez le premier à commenter l’article!

Plus d'articles

Recyclage huiles
Catégorie
Zéro déchet

« 100 % de nos huiles de friture sont transformées en biocarburant »

20 mai. 2022