Planète
Zéro déchet

Cédric Delaunay, responsable de secteur chez Elior : « Too Good To Go permet de réduire le gaspillage alimentaire et de proposer un service complémentaire de vente à emporter »

Cédric Delaunay
Depuis 2020, Cédric Delaunay propose aux convives des 5 restaurants d’entreprise qu’il gère autour de Grenoble, d’acheter les plats non consommés du midi, via l’application Too Good To Go. Une démarche qui encourage les salariés en entreprise à adopter un mode de consommation plus responsable et contribue à diminuer le gaspillage alimentaire.

Quel est le principe de l’application Too Good To Go dans un restaurant d’entreprise ?

Cédric Delaunay Le principe est très simple. Après le déjeuner, les salariés peuvent récupérer sous forme de panier surprise les surplus alimentaires de la production alimentaire du jour. Ils commandent leur panier repas à prix réduit sur l’application gratuite Too Good To Go, avant de le récupérer après le repas ou en fin de journée au sein de leur restaurant d’entreprise.

Comment la mettez-vous en place, et qu’est-ce que cela apporte à vos équipes en cuisine ?

CD Utiliser cette application est facile et rapide pour les équipes Elior. En moins de 15 jours, nous la mettons en place dans un restaurant, le temps de commander les contenants et de communiquer auprès des convives.

Après chaque repas, nous indiquons sur l’application le nombre de paniers repas à sauver. Nous respectons les process d’hygiène avec le refroidissement des denrées puis nous les conditionnons dans un emballage individuel écologique en fibre végétal. Enfin, nous les stockons au frais avant que les clients viennent les récupérer. Les équipes de Too Good To Go nous accompagnent et nous forment lors de la mise en place de ces nouveaux process.

Cette démarche, en plus de permettre de réduire le gaspillage alimentaire, permet de proposer un service complémentaire de vente à emporter. C’est un double avantage qui amène une nouvelle dynamique pour mes équipes en restaurant. Dans la situation sanitaire actuelle, c’est pour nous positif de proposer ainsi de la valeur ajoutée à nos clients et nos équipes.  

Cette démarche, en plus de permettre de réduire le gaspillage alimentaire, permet de proposer un service complémentaire de vente à emporter. C’est un double avantage qui amène une nouvelle dynamique pour mes équipes en restaurant

Cédric Delaunay, responsable de secteur chez Elior 

TGTG

Quel est le retour de vos convives ?

CD  Nous avons que des retours positifs. À l’échelle de 4 restaurants, nous avons par exemple évité de jeter 700 repas en 3 mois. Too Good To Go a donc un véritable impact !

Ce service répond à une véritable attente de mes clients. Ils en sont très contents, pour deux raisons principales. Tout d’abord car ce service est en ligne avec leurs engagements RSE, et ensuite car cela permet de proposer un service de restauration supplémentaire. Les salariés en télétravail peuvent notamment emporter le soir un repas qu’ils pourront consommer le lendemain à leur domicile. C’est donc une démarche louable et vraiment intéressante, qui joint l’utile à l’agréable.

ous avons que des retours positifs. À l’échelle de 4 restaurants, nous avons par exemple évité de jeter 700 repas en 3 mois. Too Good To Go a donc un véritable impact !

Cédric Delaunay, responsable de secteur chez Elior 

Quelles autres initiatives menez-vous dans vos restaurants pour lutter contre le gaspillage ?

CD J’ai mis en place plusieurs solutions concrètes dans mes restaurants pour lutter contre le gaspillage. Par exemple, pour éviter de jeter le pain en fin de journée, nous le transformons en farine pour cuisiner les cookies que nous vendons le lendemain matin. Autre idée, nous proposons des tranches de pain plutôt que des miches, pour réduire la quantité et éviter qu’il soit jeté à la fin du service. C’est du bon sens, et cela permet d’éviter facilement le gachis.

Plus globalement, nous trouvons également des solutions pour réduire nos déchets, et notamment les déchets plastique. Nous installons davantage de fontaines à eau plate ou gazeuse, et les salariés viennent y remplir leur gobelet réutilisable. Le but est de diminuer la consommation de bouteille en plastique, qui a explosé durant la crise sanitaire. Pour aller plus loin, nous supprimons les contenants en plastique pour la vente à emporter et proposons des contenants en verre avec un système de consigne. Là aussi, les salariés ont davantage pris leur repas en dehors du self ces derniers mois, ce qui nous a fait accélérer notre transition vers des modes de consommation plus responsables.

Too Good To Go dans les cantines d'entreprise

Commentaires(1)

Belle initiative !

Démarche intéressante, à analyser pour notre restaurant d'entreprise. Belle initiative pour lutter contre le gaspillage et apporter un service supplémentaire aux convives, notamment avec le développement du télétravail sur quelques jours de la semaine. On pourrait déjeuner sainement même les jours télétravaillés ;)
MARECHAL
7 juillet 2021

Plus d'articles

Verger de Sennevières

Pommes et poires locales : un soutien sans faille d’Elior aux Vergers de Sennevières

14 juin. 2022
Recyclage huiles
Catégorie
Zéro déchet

« 100 % de nos huiles de friture sont transformées en biocarburant »

20 mai. 2022